Haut de page

Réunion dans le pays de Fougères

Commission 1 : Développement équilibré des territoires (Bernard Marquet, Vice-président en charge de l'économie, de l'agriculture, de l'innovation)
 
Sur le territoire de l’agence de Fougères, rénovation et extension de la supérette en centre bourg à Billé, subventionnée à hauteur de 12.009€
 
Contribution du Département à la création d'une maison de santé pluriprofessionnelle en centre-ville à Saint-Aubin du Cormier, avec une aide de 35.000€
 
La troisième génération des contrats de territoire représente 12,7 millions d’euros
 
Difficultés importantes en termes de démographie médicale. Afin d’attirer les professionnels de santé, une expérimentation, en lien avec l’Agence régionale de santé et la faculté de médecine a été formalisée en décembre 2017. Elle vise à recruter une assistante territoriale universitaire, pour rencontrer les acteurs concernés par la formation des internes, identifier les besoins des territoires et opérer les recrutements nécessaires.
 
Infrastructures et mobilité :

  • Rocade Nord Est de Fougères, permettant de sécuriser les liaisons Est-Ouest de Fougères, achevée en 2017
  • Aménagement de la RD15 achevé en octobre 2018

 
Transition énergétique : réhabilitation du collège Gandhi de Fougères, en 2019, prévoyant une isolation thermique des bâtiments, qui devrait renforcer son efficience énergétique

 
Commission 2 : Egalité des chances (Muriel Condolf, Conseillère départementale déléguée à la petite enfance et la protection maternelle et infantile)
 
Restructuration du Collège de Rocquebleue en cours, livraison programmée pour fin 2018
 
Projet d’extension du collège Pierre de Dreux à Saint-Aubin-du-Cormier, qui permettra l’accueil de 200 élèves supplémentaires : difficultés d’acquisition du foncier
 
5 collèges pilotes pour la mise en place du schéma départemental des systèmes d’information des collèges, dont le collège Pierre Perrin de Tremblay, également pilote pour les tablettes numériques
 
Lutte contre les inégalités :

  • Action collective autour de l’Accompagnement éducatif à domicile familial et global
  • Via le sport avec le projet « Graines de sportifs », proposée aux enfants de 4/7 ans, ayant pour objectif de travailler la concentration, la maîtrise de soi, le respect des règles, afin de créer des liens entre les travailleurs sociaux, les enfants et leurs parents
  • Via la culture avec la Bibliobox, qui génère son propre réseau wifi, afin de permettre la connexion et le téléchargement gratuit et légal

 

Commission 3 : Solidarités (Catherine Debroise, Vice-présidente en charge de l'insertion)

  • Construction d’un Espace Social Commun à Maen Roch, afin d’y rassembler des partenaires pour faciliter l'accès aux droits et aux services sociaux et culturels : concrétisé en octobre 2020 pour un coût total de 5,8 millions d’euros
  • Création d’un pôle social de proximité à Saint-Aubin-du-Cormier en cours : recrutement d’un agent d’accueil effectué
  • Lutte contre la précarité énergétique via le projet « 100 familles sans précarité », mené en partenariat avec Rénobatys du pays de Fougères : dispositif de visites à domicile, de diagnostic sociotechnique suivi d’un plan d’actions et d’une évaluation à 6, 12, 18 mois, pris en charge par le Département à hauteur de 7 000€ entre 2017 et 2018

 

Commission 4 : Ressources humaines, finances, sécurité et moyens généraux (Béatrice Hakni-Robin, Vice-présidente en charge du personnel et des moyens des services)                                                         

  • Nouveau centre d’incendie et de secours à Liffré, financé à 80% par le Département, inauguré en 2017
  • Nouveau centre d’incendie et de secours de Fougères, inauguré en 2018
  • Accueil de 10 jeunes en contrat d'avenir, dont 7 sont en cours de contrat, à l’agence de Fougères depuis 2015

 

Synthèse des questions posées aux élu.e.s

Que faites-vous pour aider les communes pour leurs commerces ?
Bernard Marquet :
Des engagements avaient été pris dans le cadre du bouclier rural et repris dorénavant à travers le Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité aux services du public. Nos partenaires vont s’engager sur une charte pour éviter le « déménagement » du territoire. Nous aurons des discussions cordiales mais fermes avec eux. L’objectif est donc de limiter la disparition de services dans les zones rurales. A travers les appels à projets, le Département peut apporter aux projets communaux des aides financières au maintien des commerces. La dimension innovante est aussi regardée dans la sélection des projets.
 
Que faites-vous pour favoriser l’engagement des sapeurs-pompiers volontaires (SPV) ?
Isabelle Courtigné :
Aujourd’hui, il y a 100 SPV de plus en Ille-et-Vilaine qu’en 2008. Des conventions ont été conclues avec des communes qui ont un centre d’incendie et de secours dans le cadre d’activités périscolaires. L’accent est mis également sur des types de formations différenciés. Une expérimentation a été menée pour recruter de nouveaux SPV avec le centre d’incendie et de secours de La Bouexière. Une première réunion a eu lieu sur la sécurité et 100% des participants souhaitent déjà être formés aux premiers secours. 9 SPV ont été recrutés.
 
Qu’est-ce que l’expérimentation santé en pays de Fougères ?
Jean-Luc Chenut et Isabelle Courtigné :
Le Département n’a pas de compétence sanitaire. Il faut un agrément de l’Agence Régionale de Santé (ARS) en cas de création de maison médicale, le Département pouvant cependant intervenir en appui. Dans le cadre du bouclier rural, il y a un axe d’intervention autour des questions de santé.
Une expérimentation est menée avec le Département, l’ARS et la Faculté de médecine : une assistante territoriale universitaire a été missionnée pour rencontrer les médecins sur le pays de Fougères, développer le nombre de médecins maîtres de stage universitaire et développer les rencontres inter-acteurs. Par ailleurs, afin de faire connaître le milieu rural aux internes, une action de formation a lieu le 19 octobre à l’agence départementale du pays de Fougères sur l’installation de jeunes médecins en zone rurale.
 
Que fait le Département pour la transition énergétique ?
Bernard Marquet :
On essaie d’agir sur les mobilités, sur l’agriculture. Le Département est en lien avec les acteurs pour développer des synergies.
 

Certaines questions n’ont pas pu être traitées dans le temps imparti, voici néanmoins des éléments de réponse.

Nous souhaiterions avoir un plan des 675km de découvertes à vélo du département
Les informations sur le plan vélo ainsi que la carte des itinéraires sont en ligne ici

Le désert médical est un sérieux problème, que faites-vous pour attirer les médecins ?
Le Département soutient la création de maisons de santé en milieu rural. Mais ce soutien ne suffit pas à attirer les médecins généralistes. Face à ce constat, le Département conduit une expérimentation avec l’Agence Régionale de Santé et la Faculté de médecine de Rennes 1. Le principe : créer un poste d’assistant territorial universitaire dans le pays de Fougères. Sa mission est d’identifier les besoins du territoire et de faire le lien entre l’université, les élus, et d’assurer le recrutement et la formation des maîtres de stage universitaire.
Pour en savoir plus, consultez le dossier du magazine Nous Vous Ille du printemps 2018 et l’article « les déserts médicaux ne sont pas une fatalité »

Concernant le numérique, quand pourra-t-on avoir le même débit que les urbains ?
Des solutions alternatives à la fibre existent dans l’attente du déploiement en cours. Pour consulter les démarches à faire pour savoir si votre logement est éligible à la fibre et connaître le calendrier de déploiement en Ille-et-Vilaine consultez http://www.ille-et-vilaine.fr/fr/thd

Concernant les migrants, les services sociaux saturent, que faites-vous ?
Le Département prend en charge les jeunes étrangers reconnus mineurs et isolés, au titre de sa compétence de protection de l’enfance. Les familles et les personnes majeures étrangères sont prises en charge par l’Etat, au titre de sa compétence régalienne des politiques migratoires. En savoir plus.