Haut de page

Réunion dans le pays de Brocéliande

Commission 1 : Développement équilibré des territoires (André Lefeuvre, Vice-président délégué aux grands projets routiers, à la gestion, l’exploitation et la sécurité des routes, au Conseil en Architecture et en Urbanisme d’Ille-et-Vilaine et à l’ingénierie publique).

- Contrats de territoire de troisième génération représentent 6,3 millions d’euros :

  • 1ère tranche de la maison de l’enfance et des familles à Plélan, avec un soutien financier de 240.000€
  • Création d’un office de tourisme à Trémelin avec un soutien financier de 135 000€
  • Agrandissement de la maison de santé à Breteil grâce à une aide de 68 464€
  • Rénovation de la salle polyvalente de Monterfil avec une attribution de 121 293€
  • Rénovation de la station d’épuration de Quédillac

- Infrastructures et mobilités : déviation de Talensac opérationnelle.

- Développement durable :

  • Opération d’acquisition de foncier de 33 hectares au Vallon de la Chambre au Loup, qui répond aux objectifs de préservation des milieux et aux attentes des habitants
  • Mise en place de mesures d’entretien des bassins routiers à proximité de la ferme de Careil par l’Agence départementale dès 2017

 
Commission 2 : Egalité des chances (Véra Briand, Vice-présidente en charge de la protection de l’enfance a présenté les engagements portant sur l’accueil de nouveaux collégiens, sur la qualité de vie et la cohésion sociale)

  • 2 collèges labellisés « collèges laboratoires » et équipés de mobiliers et d’outils numériques devant permettre à la communauté éducative de tester de nouvelles situations pédagogiques exploitant le numérique, pour un investissement de 60 000 € (50% Etat et 50% Conseil départemental).
  • Ouverture d’un service d’accueil de 12 places pour des jeunes confiés à l’Aide sociale à l’enfance par l’association L’Essor en septembre 2017.
  • Mise en place d’un service de portage de livres à domicile pour les habitants sur l’EPCI de Saint-Méen.

 
Commission 3 : Solidarités (Anne-Françoise Courteille, 1ère Vice-présidente en charge des solidarités, personnes âgées et handicap)

  • Innovation sociale : mise en place d’une expérimentation MAIA (méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie), de même qu’une résidence d’artistes au CDAS.
  • Insertion : opération transports solidaires et parcours mobilité avec l’association Eureka.
  • Accès au logement : habitat groupé, fond solidarité logement, habitat inclusif.

 
Commission 4 : Ressources humaines, finances sécurité, moyens généraux (Christophe Martins, Vice-président délégué aux Finances)

  • Protection et sécurité des citoyens : deux chantiers, l’un de mutualisation du CIS (centre d’incendie et de secours) et du centre d’exploitation routier à Saint-Méen, et l’autre de construction d’un CIS à Plélan pour le 1er trimestre 2021.
  • 4 contrats d’apprentissage et 9 emplois d’avenir ont été accueillis au sein des ENS, du CDAS et d’un collège du territoire.
     

Synthèse des questions posées aux élus

Quid de la montée des impôts locaux ?
Jean-Luc Chenut :
l’important est le bon usage de l’argent public. Face à la baisse des dotations de l’Etat, alors que les besoins sont conséquents, liés notamment à la hausse de la population et des allocations individuelles de solidarité, une légère montée de la fiscalité est nécessaire. Toutefois, elle reste modeste et échelonnée sur 3 ans. Le Département en rend compte en toute transparence (15 € par an en moyenne par foyer fiscal).
 
Que va devenir la compétence culture ? Sera-t-elle transférée à la Métropole ?
Jean-Luc Chenut :
La loi NOTRe ne prévoit pas de transfert mais un partage de compétences en ce qui concerne la culture et le sport.
 
Qu’est-il envisagé pour les maladies dégénératives à Brocéliande ?
Le Département n’a pas la compétence pour cette prise en charge sanitaire.
 
Au regard du rapport alarmant du GIEC, les ambitions de la communauté de communes de Brocéliande sont-elles à la hauteur des enjeux environnementaux ?
André Lefeuvre : Le Département est fortement impliqué dans la transition énergétique. On compte, d’ores et déjà 500 000m² de bureaux construits dans une démarche de recherche d’efficacité thermique.
 
Quelles solutions concernant la circulation saturée vers Rennes ?
André Lefeuvre :
la réflexion avec les services de l’Etat et les solutions proposées concernant la desserte de Rennes Ouest n’avaient pas été retenues par les communes concernées. L’Etat s’était engagé à améliorer l’échangeur mais on ne sait pas pour à quelle date. Une réflexion est en cours sous l’égide de l’Etat, et en lien avec la Région, le Département et la Métropole concernant la desserte de Rennes.
 
 
Certaines questions n’ont pas pu être traitées dans le temps imparti. Voici néanmoins quelques éléments de réponse.

Mise à part Parler Bambin, quelles sont les autres ambitions du Département concernant la petite enfance ?
Le Département intervient dans de nombreux champs de la petite enfance, comme la protection maternelle infantile et les services d’accompagnement pour les parents, l’accueil des enfants placés dans le cadre de l’aide sociale à l’enfance, les assistant.e.s maternel.les, les bilans de santé dans les écoles maternelles, etc. Pour consulter la politique mise en œuvre par le Département consultez l’espace http://www.ille-et-vilaine.fr/fr/article/familles-enfants

Pourquoi ne pas développer les lignes Illenoo ?
Le transport interurbain relève désormais des compétences de la Région. Plus d’infos sur http://transports.bretagne.bzh/mobilite/