Social
Haut de page

Soigner avec les animaux

publié le 11.04.2018
Véronique Balac, animatrice en médiation par l'animal, François et l'ânesse Cordélia. © Thomas Crabot
Véronique Balac, animatrice en médiation par l'animal, François et l'ânesse Cordélia. © Thomas Crabot

Bienvenue à la ferme de la Forêt à Bain-sur-Oust. Enfants et adultes viennent s’y ressourcer ou renouer un lien avec l’autre.

Deux à trois fois par an, François, 37 ans, quitte son établissement spécialisé pour passer deux heures à la ferme. En arrivant, il enfile sa cote et ses bottes pour nourrir Cordélia, une ânesse de 28 ans. Murmures au creux de l’oreille, embrassades, François a surmonté la peur qu’il avait quand il a rencontré l’animal pour la première fois. Mais il ne l’a pas fait seul. « Les animaux sont mes collaborateurs pour travailler avec les enfants et les personnes handicapées, explique Véronique Balac, animatrice professionnelle en médiation par l’animal depuis six ans. Avec eux, je peux apaiser ou stimuler. » Une vingtaine de minutes plus tard, François part s’occuper de Belle, une jeune chienne qui jappe à son approche.

Prendre soin de soi

Après avoir démarré l’accueil de séjours-vacances en 2010, « pour diversifier les revenus de la ferme », Véronique a découvert la médiation par l’animal avec le réseau Bienvenue à la ferme. En 2012, elle a obtenu son diplôme. Depuis, elle y consacre 20 heures par semaine, le plus souvent en séance individuelle. Elle travaille également en lien avec les centres départementaux d’action sociale ou des établissements d’accueil de personnes handicapées. Le mercredi, par exemple, elle reçoit sept adultes de l’atelier protégé du Pâtis à Redon. Comme avec François, elle pratique « le ressourcement » : un moment privilégié pour prendre soin de l’autre et de soi. Les résultats sont positifs. Dans les bras de François, Belle grogne de plaisir à chaque brossage. Une joie partagée par François qui affiche un grand sourire et semble plus détendu.