Services
Haut de page

Mobilisés pour améliorer l'accès des Bretilliens aux services du quotidien

Pierre Gué, médecin généraliste installé à Saint-Ouen des Alleux

Mobilité, commerces, santé, social, numérique… Le Département fait de l'accessibilité des services au public une de ses priorités. Un schéma élaboré en partenariat avec l'Etat a été adopté en décembre 2017. Quels sont ses objectifs ? Comment est-il mis en œuvre ? Comment le Département et ses partenaires se mobilisent-ils pour imaginer et promouvoir des actions et outils innovants permettant de répondre aux besoins des Bretilliens ? Faites le point. 

Un schéma départemental de l'amélioration de l'accessibilité des services au public, pour quoi faire ?

Disposer de services de santé à proximité de son domicile, pouvoir faire ses courses sans être obligé de traverser la moitié du département, pouvoir se déplacer facilement même lorsque l'on ne vit pas en ville... avoir accès à un ensemble de services à proximité de chez soi et pouvoir y accéder facilement est un réel enjeu d'égalité entre les territoires et entre les citoyens.

Pourtant, aujourd'hui, avec les mutations importantes que connaît notre société, agir concrètement pour assurer cette égalité est plus que jamais nécessaire.

Imaginer et promouvoir des outils innovants et partenariaux permettant aux habitants d’Ille-et-Vilaine d’accéder aux services du quotidien, notamment dans les territoires fragilisés : c’est l’engagement pris par l’Etat et le Département d’Ille-et-Vilaine dans le schéma départemental de l’amélioration des services au public (SDAASP) adopté fin décembre 2017 pour la période 2018-2023. Un schéma qui prévoit également une mobilisation collective (collectivités, Etat, associations, professionnels, citoyens et usagers) autour de cet objectif commun.

Cinq thématiques prioritaires ont été identifiées : la santé (maintien d'une d'offre de santé dans les territoires), l’accueil social (organisation du premier accueil social inconditionnel), les commerces et services de proximité (maintien de commerces et services en zones rurales), la mobilité (développement d'alternatives aux modes de déplacement classiques) et le numérique (meilleure appropriation par tous).
 
Durant le 1er semestre 2018, une centaine de participants répartis en groupe de travail ont ainsi réalisé un état des lieux des actions existantes et imaginé des nouvelles actions pour améliorer l’accès aux services. Une restitution des actions engagées et des expérimentations initiées aura lieu chaque année comme le prévoit le schéma.
Le 1er forum de l’amélioration de l’accès aux services a lieu ce mercredi 5 décembre.
 

A cette occasion,  l’ensemble des 60 partenaires (conseil régional, EPCI, chambres consulaires, services de l’Etat, opérateurs de service publics et privés, fédérations...) signeront la charte d’engagement du SDAASP.

Concrètement, cela donne quoi ?

Plusieurs actions et expérimentations ont d’ores et déjà été lancées. En voici quelques-unes !

A Fougères, une expérimentation pour favoriser l’installation des médecins en zone rurale
Fin  2017, l’Agence régionale de santé de Bretagne, le Département et la Faculté de médecine de Rennes ont créé un poste d’assistant territorial universitaire dans le Pays de Fougères qui connait des difficultés de démographie médicale. Son rôle ? Identifier les besoins du territoire et assurer le recrutement  et la formation de Maitres de stage universitaires afin d’encourager l’installation de médecins généralistes.

Maintien des commerces et services de proximité : un exemple réussi à Eancé
Un bar-restaurant-épicerie-dépôt de pain et presse a ouvert ses portes au cœur du bourg rural d’Eancé en mai 2018. Porté par la municipalité dès 2015, ce rojet de transformation d’une ancienne école en commerce a bénéficié de subventions dans le cadre du SDAASP.

Le covoiturage de proximité pour améliorer la mobilité de tous
Une expérimentation a été menée dans des collectivités rurales bretilliennes par l’association Ehop covoiturons-nous pour développer un réseau de covoiturage de proximité, basé sur les trajets réguliers déjà existants sur le territoire : loisirs, courses, activités… Une solution qui permet également de créer du lien social et intergénérationnel !

Une cartographie des points d'accueil numérique pour accompagner les usages numériques et leur appropriation par tous 
De nombreux lieux d'accès et d'accompagnement au numérique existent en Ille-et-Vilaine mais ils ne sont pas toujours connus des habitants. Le Département travaille actuellement à une cartographie de ces lieux. Objectif : les rendre visibles et donc accessibles à tous pour réduire la fracture numérique.

Le premier accueil social pour améliorer l'accès aux droits
Pour offrir un accueil et une écoute à toute personne, quels que soient ses besoins et demandes, en tout point d'Ille-et-Vilaine, le Département et ses partenaires ont lancé une réflexion et une démarcher visant à organiser le premier accueil social inconditionnel. 

Toutes ces actions, ces expérimentations, ces travaux se poursuivront dans les années à venir grace à la mobilisation collective. Rendez-vous dans un an pour faire un nouveau point d'avancement ! D'ici là de part et d'autre du département, vous devriez voir quelques initiatives améliorer votre quotidien !